Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Composition1

Théoxane Laubert, une future championne de ski alpin au pays du ski de fond

Par Florian Cazzola, France Bleu Besançon mercredi 29 mars 2017

Théoxane Laubert, 18 ans et seule skieuse alpine Jurassienne à participer aux championnats de France aux côtés de Tessa Worley. © Radio France - Florian Cazzola

A peine 18 ans et déjà sur les pas de la championne du monde de ski alpin, Tessa Worley. La jeune Mortuacienne, Théoxane Laubert, finit 35ème des championnats de France de Slalom Géant à Lélex entre l'Ain et le Jura. Le début d'une aventure.

le lien de l'article : ici

Théoxane Laubert a eu 18 ans le 5 mars dernier et cette jeune skieuse du Ski Club du Val de Morteau a finit 35ème des championnats de France de Slalom Géant. La victoire revient à la star française de la discipline, Tessa Worley. La Haut-Savoyarde de 27 ans avait déjà conquis le titre mondial et le Globe de cristal de la spécialité.

"On n'a pas le droit de rater cette course". Théoxane Laubert participe presque chaque année aux championnats de France depuis l'âge de 13 ans. Elle confie que c'était une course compliqué et très technique cette année : "Malheureusement je passe un peu à côté de ma première manche. Je suis partie à la 39ème place à la deuxième position. Et les sensations étaient là, je me suis fait plaisir"

"C'est une belle expérience. Ça permet de se jauger. On est au même niveau quand on est sur la ligne de départ." Théoxane Laubert

Il y avait aussi beaucoup de pression à ce départ pour la jeune athlète : "Le fait que ça se passe sur les montagnes jurassiennes. On connait les gens de l'organisation et puis il y avait mes parents. C'est une piste que je connais bien pourtant, plus jeune je l'ai souvent empruntée. Avec la pression, on se dit qu'on n'a pas le droit de rater la course."

Théoxane Laubert a le ski dans le sang. "C'est une grande fierté de réussir en ski alpin et de venir de Franche Comté". Elle est au lycée du Mont Blanc dans les Alpes en ski 3, l'équivalent d'une classe entre la première et la terminale S. Et puis cette course, c'était la première fois de l'année où elle venait dans le Jura


La jeune skieuse Théoxane Laubert, sur la piste de départ. © Radio France - Florian Cazzola

"Ça fait des années qu'elle est au top au niveau du Massif du Jura et pourtant, elle n'a aucune aide financière pour être plus performante" Patrick Laubert, le père de Théoxane

Objectif coupe d’Europe en 2018

Une fierté familiale aussi. Son père, Patrick Laubert regrette le manque d'aides pour sa fille :" Tous les financements sont destinés au ski de fond et ski nordique ici. Elle ne reçoit pas un centime d'aide."

A 18 ans à peine, elle s'est donc confrontée pour la première fois aux meilleurs de sa discipline : "C'est le début de quelque chose. J'espère monter encore plus haut, pourquoi pas en Coupe d'Europe l'an prochain!".

L'an prochain justement, elle sera en catégorie des moins de 21 ans. Elle reprend l'école la semaine prochaine et veut mettre les bouchées doubles pour rattraper tout son retard scolaire. Car en juin, les entraînements sur glacier reprennent. "Ça ne s'arrête jamais" confie-t-elle.

Théoxane Laubert espère se qualifier pour les championnats d'Europe en 2018. © Radio France - Florian Cazzola

Pour commenter, merci de vous connecter avec votre compte scvm.fr. Si vous n'en avez pas, merci d'en créer un.